MaligneR.transilien.com est un blog de SNCF
Le blog est en pause pour quelques jours. Je vous donne rendez-vous le 6 décembre ! Les infos travaux seront publiées chaque vendredi
Contribuer

Retour sur… le chantier du tunnel de la Rochette

0
Publié le 4/11/2021

Vous vous demandez surement en quoi consistaient les travaux qui vous ont impacté sur plusieurs week-ends. Voici un retour sur ce chantier.

Le chantier du tunnel de la Rochette vous a impacté dernièrement sur plusieurs week-ends. Mais alors, de quel type de travaux s’agissait-il ? Je vous propose un retour sur ce chantier vu par Anthony BILLARD, chef de projet de ce chantier.

Lucy : Bonjour Anthony, quel était ton rôle exact sur ce chantier ?

Anthony : Mon rôle était d’assurer, d’organiser et de piloter la maîtrise d’œuvre du projet. A ce titre, j’assumais la responsabilité technique de la conception, de la bonne réalisation en sécurité, de la qualité, des coûts et des délais. Le but était d’atteindre les objectifs fixés dans le cahier des charges par la maîtrise d’ouvrage et les commanditaires.

Je coordonnais donc les différentes maîtrises d’œuvre et facilitais les échanges entre les différents intervenants (techniques, exploitants…) pour une bonne réalisation du projet.

Lucy : Et plus précisément ce chantier qui a impacté la ligne R, depuis quelques week-ends, concernait quelles installations ?

Ces travaux avaient pour but de renouveler le système d’assainissement du tunnel de la Rochette pour contribuer à améliorer la régularité de la ligne et à renforcer la sécurité des circulations ferroviaires.

En effet, ce tunnel datant de 1848 rencontre des problèmes de drainage (remontées boueuses) et fait l’objet d’une surveillance régulière par les équipes de maintenance de SNCF Réseau.

Lucy : Vous avez communiqué auprès des riverains avant les travaux à l’aide de ce document. Il évoque 3 phases de travaux, quels sont les rôles et objectifs de chacune de ces phases ?

Anthony : Effectivement, ce chantier se déroulait en 3 phases. Tout d’abord les travaux préparatoires ; ils permettent les diagnostics du sol, la collecte des données topographiques, l’assainissement de la surface. Enfin, le dernier « acte » de cette phase est celui visible par les clients, à savoir la mise en place des Limites Temporaires de Vitesse (je vous parle des LTV ici pour expliquer le principe même si celles présentées dans le billet ne sont pas celles liées à ce chantier).

La seconde phase, la plus « visible » est celle des travaux principaux. Ici il s’agissait donc de travaux de Renouvellement de Voie et Ballast et travaux d’assainissement, sur 240 mètres, avec pose de caniveau central et raccordement sur massif drainant. Les week-ends coups de poing sont compris dans cette phase.

Et ensuite viennent les travaux de finition : compléments de ballast, réglage manuel, meulages de finitions, démontage des Limites Temporaires de Circulation et nettoyage du chantier.

Lucy : Ce chiffre de 150 personnes mobilisées sur les week-ends coups de poing est impressionnant. Hormis ces périodes, combien de personnes étaient présentes sur le chantier ?

Anthony : Entre les week-ends coup de poing, nous travaillions sur 4 nuits consécutives qui mobilisaient entre 25 et 35 personnes en fonction des phases.

Lucy : Un nombre plus élevé que sur un chantier de rehaussement de quais dont je vous parlais sur le RER D. Et en terme d’outils, ce chantier se faisait avec quel type de matériel ?

Le chantier utilisait 2 pelles rail-route (engins hybrides adaptés aux manutentions des rails et des traverses qui peuvent évoluer à la fois sur la route et sur les rails), des trains travaux, diverses pelles, des tronçonneuses à rails, du matériel de soudure et des véhicules de transport de matériaux.

 

L’info en + : Ce même type de chantier est effectué chaque année lors des travaux d’été du RER C.  

 

Lucy : Merci Anthony pour le temps que tu nous as accordé à la suite de ce chantier, souhaites tu ajouter ou préciser un élément ?

Il faut retenir que ces travaux étaient nécessaires pour permettre la bonne circulation des 160 trains par jour qui passent sur la zone (TER, Intercités et train de banlieue) en renouvelant le système d’assainissement. Et comme les images valent mieux que les mots, voilà une schématisation pour mieux comprendre ce que nous avons entrepris pour traiter les défauts de drainage.

 

Merci à Anthony pour sa disponibilité et ses éclairages. Si vous avez des questions ou des éléments qui n’ont pas trouvé leurs réponses dans cet échange, je vous invite à m’en faire part en commentaires afin que je puisse les transmettre à Anthony. Et je vous donne rendez-vous prochainement pour la rencontre d’un autre acteur important du quotidien de votre ligne. D’ailleurs, vous aimeriez poser vos questions à qui ? Un conducteur ? Un agent de sonorisation ? Faites-moi part de vos idées et suggestions.

 

Les travaux sur la ligne Rchevron-droite

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire

Le blog est en pause pour quelques jours. Je vous donne rendez-vous le 6 décembre ! Les infos travaux seront publiées chaque vendredi