MaligneR.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Petit « point » sur l’entretien des trains

10
Publié le 16/07/2018

Les trains en panne, on en parle souvent sans expliquer leur entretien. Voici un billet qui vous emmène dans les coulisses de la maintenance des rames. Suivez le guide...

Régulièrement, sur les réseaux sociaux (ici ou sur Twitter) vous parlez des pannes de trains qui entraînent des retards voire des suppressions. Au-delà du matériel qui vieillit, et qui est progressivement remplacé par les Regio2N, je me suis dit qu’un billet vous présentant la maintenance des trains serait intéressant.

 

OÙ LES TRAINS SONT-ILS ENTRETENUS ?

Avant de vous expliquer le fonctionnement d’un Technicentre de Maintenance, je préfère vous situer les sites où se réalise l’entretien des trains.

En effet, il y a différents sites qui sont majoritairement situés sur votre ligne. Je vous propose d’ailleurs de les retrouver sur le plan suivant, en reprenant en dessous les lieux et leurs caractéristiques.

LES SITES DE GARAGE

Il y en a 3 sur la ligne : Bercy (75), Montereau (77) & Montargis (45). Deux d’entre eux, Bercy et Montereau sont aussi des sites sur lesquels des opérations d’entretien et/ou de maintenance sont réalisées, c’est-à-dire que l’on y vérifie et dépanne les rames « entre 2 services commerciaux ». Ils sont appelés « Sites Extérieurs » du fait qu’ils soient rattachés au Technicentre de Maintenance de Villeneuve.

 

LE TECHNICENTRE DE VILLENEUVE (TMV)

Depuis 1884, ce site situé à 11km au sud de Paris réalise 100% de la maintenance des rames de la ligne R  mais aussi 50% de celle des rames de la ligne D. Il emploie 800 personnes et les équipes y travaillent en système 3X8 ce qui veut dire que le TMV tourne 24h/24, et ce 7j/7. Il réalise des opérations de maintenance de Niveau 2 et Niveau 3 (que je détaille plus bas dans l’article).

 

LE TECHNICENTRE DE SAINT-PIERRE-DES-CORPS

Il ne figure pas sur la carte est c’est normal puisqu’il est situé, comme son nom l’indique, dans la commune située à proximité de Tours. Sur ce site, on réalise les opérations les plus lourdes comme, par exemple, le changement de toutes les assises. 1 200 personnes de tous métiers industriels et d’ingénierie travaillent au Technicentre de Saint-Pierre-des-Corps qui s’étend sur pas moins de 30 hectares. 900 de ces agents sont dédiés à SNCF Transilien. L’ensemble de ces métiers permet de rénover une rame. 44 métiers différents sont sollicités allant de peintres, électriciens, mécaniciens, thermiciens, …Voici une vision (réalisée grâce Google Map) du centre maintenance de Saint-Pierre-des-Corps.

 

Faisons maintenant un focus sur l’organisation et la gestion de la maintenance du Technicentre de Maintenance de Villeneuve-Saint-Georges (TMV).

Le TMV fait partie des 38 Technicentres (Technicentres de Maintenance et Technicentres Industriel) de l’activité Matériel de la SNCF, répartis sur l’ensemble du territoire. Le TMV compte plus de 800 collaborateurs dont 500 agents qui effectuent tous les jours la maintenance des 140 rames de la Ligne D et de la Ligne R de l’activité Transilien.

Par ailleurs, avec l’arrivée du nouveau matériel Regio2N qui va progressivement remplacer le matériel existant, une « Cellule Regio2N » dédiée composée de 14 personnes a été mise en place. Elle a pour but essentiellement de faire monter en compétences les agents du TMV afin qu’ils puissent assurer la maintenance spécifique de ce nouveau matériel, et aussi de fiabiliser les processus de maintenance.

 

CHACUN SA SPÉCIALITÉ ! 

Au TMV, les agents qui concourent à la maintenance du matériel de l’activité Transilien pour les Lignes D&R, se répartissent en dix « unités de maintenance » (préventive, corrective, autre) et une « unité mouvement » (qui a en charge de déplacer le matériel d’un atelier à un autre, de préparer les rames au départ et aussi de coordonner la Gestion du Site).

Leur pilotage est centralisé au sein d’une Unité Opérationnelle (UO), en l’occurrence l’UO Transilien. L’UO Transilien ne réalise pas seule la maintenance du matériel, elle peut compter sur le savoir-faire et l’expertise d’autres UO comme :

  1. L’unité « Approvisionnement/flux/Manutention », en charge de réceptionner, de stocker, apporter au plus près des chantiers, les outils et les pièces utiles à la maintenance,
  2. L’unité « Patrimoine » en charge de la maintenance des Installations et Bâtiments,
  3. L’unité « Chantier d’Examens » réalise les contrôles des organes de roulement de la rame.

 

LES ÉQUIPES SONT RÉPARTIES DANS DIFFÉRENTES UNITÉS DE MAINTENANCE, VOICI LE DÉTAIL :

 

Unité « Confort »

Elle est en charge de l’aménagement intérieur, sièges, portes, etc.

 

Unité « Électrique »

Les équipes rattachées à cette unité gèrent les appareillages électriques, les éclairages, la chaîne de traction etc.

 

Unité « Dépannage »

Elle est en charge du dépannage de l’ensemble de la rame. De plus, elle vérifie quotidiennement le « Carnet de Bord ». Ce carnet accompagne toujours le train, il sert à la fois de « document de sécurité »  mais aussi de document de « liaison » avec la maintenance, sur lequel le conducteur peut signaler les problèmes rencontrés.

 

Unité « Mécanique-Organes de roulement »

Les agents de cette unité s’occupent de la maintenance mécanique de la rame et des organes de roulement c’est-à-dire les essieux (roues).

 

Unité « Freins »

Elle est spécialisée dans les opérations de maintenance de l’ensemble des systèmes de freinage de la rame.

 

Unité « Installations embarquées »

Les équipes s’occupent de la maintenance des équipements de sécurité du conducteur (Veille Automatique également appelée VACMA, etc).

 

Unité « Sites extérieurs »

Elle est en charge de la maintenance des rames entre « 2 services commerciaux » sur les sites de garages que sont Bercy et Montereau.

 

Unité « Nettoyage »

Ces agents sont chargés de contrôler la qualité des prestations de l’entreprise qui réalise le nettoyage dans nos rames aussi bien au TMV que sur les « Sites Extérieurs ».

 

Unité « Coordination Industrielle »

Elle intègre 5 services :

  1. Les « Méthodes » : en charge de concevoir et fournir les outils nécessaires à la production, améliorer la productivité,…
  2. La « Planification » : en charge d’organiser sur l’année l’ordonnancement des différentes visites de maintenance à réaliser sur le matériel dans les différents ateliers,
  3. La « Réparation Accidentelle » : en charge de remplacer principalement les essieux.
  4. Le « Tour En Fosse » : en charge de corriger en cours de vie les légers défauts des essieux, par reprofilage.
  5. La « Coordination Production » : en charge d’orchestrer et de veiller à la réalisation le jour venu les opérations de maintenance planifiées en amont.

 

ET LIÉ À L’ARRIVÉE DU NOUVEAU MATÉRIEL :

 

Unité « Cellule Regio2N »

Cette « taskforce » est en charge d’élaborer les processus, de former aux gestes métiers pour la maintenance du nouveau matériel Regio2N. Elle est aussi responsable du suivi Après-Vente.

 

LE SAVIEZ-VOUS ? La durée de vie d’un essieu est d’environ 19 ans ou 600 000 kilomètres. Chaque année ce sont plus de 350 essieux qui sont changés pour permettre à nos trains de rouler en toute sécurité.

 

 

À l’instar des automobiles, les trains suivent une échelle de maintenance qui va du contrôle technique à des opérations plus lourdes, par exemple en cas d’accidents. Nous avons donc différents niveaux de maintenance qui sont les suivants :

  • NIVEAU 1 : opérations de surveillance lors des circulations (conducteur, dispositif de surveillance de la température des boites d’essieux, etc.).
  • NIVEAU 2 : vérifications, tests, échanges rapides d’équipements entre deux circulations.
  • NIVEAU 3 : visites périodiques préventives et déposes d’organes, généralement hors service commercial
  • NIVEAU 4 : il s’agit d’opérations plus lourdes. Comme la réparation de rames fortement endommagées (exemple : rame accidentée, comme celle qui a roulé sur un arbre il y a quelques temps).
  • NIVEAU 5 : opérations de rénovation et modifications qui nécessitent des études et des autorisations spécifiques.

NB : Les niveaux 2 et 3 sont réalisés en Technicentre de Maintenance tandis que les niveaux 4 et 5 sont réalisés en Technicentre Industriel donc à Saint-Pierre-des-Corps.

 

 

Voilà pour ce volet sur la maintenance, j’espère que cela vous aura aidé à un peu mieux comprendre l’envers du décor et donc la répartition et l’organisation de nos technicentres. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez réagir sur ce sujet, n’hésitez pas à user de la section commentaires.

10 commentaires pour “Petit « point » sur l’entretien des trains”

  1. Rico-ChicoPasser au statut dit :

    Etant donné la multiplication des problèmes, souvent récurrents, sur tous les trains de la ligne, force est de constater que cette « belle » organisation n’est clairement pas suffisante pour assurer la fiabilité du matériel ou alors qu’il s’agit une fois de plus de poudre aux yeux et que cette organisation théorique n’est purement et simplement pas appliquée.
    Je poserais bien la question de savoir s’il y a une remise en question de cette organisation vu tout ce qui se passe au fil de l’année mais on connait tous la réponse…
    Aujourd’hui, je n’attends même plus de voir une quelconque amélioration de la situation. Il faudra encore de nombreuses années avant que la SNCF se rende compte que le Régio2N ne règle pas tout et que les problèmes sont toujours là

  2. UnclientPasser au statut dit :

    Vendredi soir = 1 train en pannes
    Lundi soir = 1 train en pannes
    Mercredi matin = 2 trains en pannes dont à priori le regio 2n depart de montereau 6h15.

    Effectivement un beau discours non adapté ou non appliqué à la réalité du terrain.
    Et la cellule propreté, la je ne ferais pas de commentaire vu l’état des trains (surtout du sol). Apres il est vrai que les gens sont peu respectueux aussi.

    • UnclientPasser au statut dit :

      Aller je rajoute 1 train en panne ce soir pour faire la semaine complète.
      Bilan sur 7 jours 5 pannes de train ( du moins c’est ca qui a ete donné comme motif pour leur suppression sur les alertes de l’appli sncf).
      Je crois qu’il faut revoir votre copie sur l’entretien.

  3. UnclientPasser au statut dit :

    Et ce soir la merde soit disant à la gare de lyon. Mais seul les trains de la ligne r sont en retard jusqu’à 30 minutes. Pas les tgv. Ah oui dans les tgv ils sont remboursés en cas de retard, nous et bien toujours rien à faire, toujours aucunes considérations, toujours aucunes infos, toujours pris pour des cons…….. payent et taient toi.

  4. UnclientPasser au statut dit :

    Vivement qu’un vrai contrat de service soit passer entre la région propriaitaire des trains et une société qui respectera de vrais engagements et pas de la poudre aux yeux.
    26 trajets de 47 minutes sur juillet pour ma part. Retard cumulé 5h !! Ca fait beaucoup et depuis que vous avez doit disant terminé votre grève c’est de pire en pire tous les jours.

  5. UnclientPasser au statut dit :

    Et au 30 minutes de retard annoncé ( et toujiurs annoncé ) alors que ca fait déjà 35 ( bon vous arrondissez), vous rajouter un accident de personne et miracle y’a une annonce faite par la stagiaire qui a bien bafouille la pauvre.

    Je pense que je rajoute bien 2 heures à mes 5 heures de retard cumulés de juimlet. Une journée de travail quasiment. Bravo la sncf !!!!!

    Comme tous reste lettre morye que nous ne sommes toujours pas pris en considération. Je vais m’adresser en yerme de réclamation directement à Valérie Pécresse presidente des teansports d’ile de France et j’encourage tous les vluents de la mugne r à en gaire de même et demander le minimum. C’est à dire le remboursement quand le service n’est pas assuré. Quand ils crouleront sous les demandes ims bougeront vu qu’ils penseront à leur prochaine élection.

  6. UnclientPasser au statut dit :

    Bon aller on va quand même fi.ir le ran 19h20 toujours pas parti de GDL. 1h 30 et c’est pas fini puisque je prends normalement le 17h45.
    Vous remboursez ou et comment ?

  7. voyageurrPasser au statut dit :

    Et malgré toute cette organisation, ces unités de maintenance, ces taskforces, les trains ne cessent de tomber en panne… Y compris le Regio2N tout neuf censé améliorer les choses.

    Plus le temps passe, et plus les choses empirent. Il y a un problème non ?

  8. Poline89Passer au statut dit :

    Concernant la ponctualité des trains, si vous pouviez échanger le conducteur de la ligne du premier Montargis avec celle de la ligne du premier TER de Laroche Migennes ce serait formidable. J’arrive à attraper le Montargis à Melun à 5h55 les jours ou TER est absent. Bon, seul hic le train est court donc bousculade pour y monter. Mais il roule bien non-stop jusqu’à GDL et arrive même des fois en avance ( c’est à dire à la même heure que pourrais arriver le TER qui n’arrive jamais à l’heure). Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ce fameux TER roule toujours en saccadé et des qu’il arrive entre Montgeron et V. saint G Il ralenti systématiquement, ainsi qu’à l’approche du centre de maintenance de Charenton le pont. C’est frustrant et rageant que la SNCF et la région ne puissent pas revoir leur copie quand à la régularité des trains !

  9. CRPasser au statut dit :

    Bonjour

    Ca fait 3 matins au moins ou l’information voyageurs est hs dans le régio2n au milieu du train de 7h14 à Paris (venant de montereau).
    Et quand il marche, les horaires sont souvent avancés de plusieurs minutes…
    Effet été ou mauvaise maitrise de la maintenance de cette nouvelle techno?

    Et le nettoyage sur les régio est réalisé tout les combiens de temps? C’est de plus en plus sale avec des grosses taches noires…

Laisser un commentaire